Découvrir

Notre histoire:

Le Cercle de Réflexion et d’Action pour un Développement Local Innovant dénommé Cercle. Dev a été initié par Mme Maïmou Wali, spécialiste en politique de développement. Titulaire d’un Master2 en gestion de projet et un Exécutive Master en politique et pratique des actions de développement. Elle est également certifiée en gestion non violente des conflits. Elle a commencé à travailler dans le milieu rural depuis 1996 au Niger en contact avec les populations défavorisées dont particulièrement les femmes et les jeunes. Elle a travaillé dans plusieurs organisations internationales dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest dont principalement le Niger et le Burkina Faso. Elle a coordonné plusieurs projets et programmes dans les domaines de l’éducation, de l’autonomisation des femmes, la prévention de l’extrémisme violent etc. Elle maitrise bien le contexte et les différents enjeux de la sous région du Sahel. Elle s’intéresse particulièrement aux thématiques de la radicalisation et de l’extrémisme violent chez les jeunes. Elle a participé à plusieurs conférences et cadres de réflexions en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

Elle a travaillé dans plusieurs organisations internationales, elle a piloté des projets et programmes dans les domaines de renforcement des capacités des femmes, la microfinance, l’éducation, la gestion des conflits et la prévention de la radicalisation violente des jeunes. En 2012, elle a commencé à expérimenter une approche de mobilisation sociale et des ressources en faveur de l’alphabétisation au sein des écoles coraniques au Niger.

Femme engagée, elle est aussi active dans la lutte contre les violences faites aux femmes et la promotion de leurs droits. Elle a réalisé des travaux de recherche sur l’autonomisation des femmes. Elle est aussi sensible aux questions de la jeunesse et le respect de la diversité.

Elle a reçu plusieurs distinctions dont : « Prix de la Femme Francophone de l’année » par l’Association des Maires Francophones (AIMF, Cambodge, 2019) et le « Prix de la Femme d’exception », Ministère de la promotion de la femme, Niger, 2017.

C’est à partir de 2012, qu’elle a commencé à expérimenter une approche de mobilisation sociale et des ressources en faveur de l’alphabétisation au sein des écoles coraniques au Niger. Cette approche a connu un grand succès, des classes, des points d’eau et équipements des écoles ont été réalisés grâce au soutien des bonnes volontés au niveau local. A partir de 2013, elle a élargi l’approche en mobilisant autour d’elle 4 autres professionnels dans le domaine de développement dont 2 femmes pour réfléchir à des approches innovantes pouvant susciter un développement basé sur une dynamique locale de mobilisation sociale et des ressources. La principale question était : Comment créer une nouvelle dynamique de développement local et rompre avec les habitudes de « la main tendue » ? L’idée ici est de trouver un déclic de mobilisation sociale et des ressources au niveau local, sortir de la logique de dépendance des financements extérieurs pour les actions de développement.

 

Que les financements extérieurs viennent soutenir une dynamique locale déjà existante. C’est ainsi qu’ensemble avec ses 4 collaborateurs, ils ont créé le groupe de bénévoles dénommé Cercle. Dev le 01 janvier 2014 à Niamey. Ce groupe engagé dans des actions communautaires par le bénévolat citoyen a commencé à connaitre du succès surtout chez les jeunes qui s’engagent pour le bénévolat au sein de leurs quartiers et communautés. Les jeunes filles et garçons organisent des actions de salubrité, des campagnes de sensibilisation sur la non violence et la cohésion sociale. C’est dès lors que le concept de bénévolat devient le centre des actions du groupe de bénévoles de Cercle.Dev.

Quelques dates marquant l’historique de Cercle.Dev:

 

  • En 2014, le groupe a fait le choix de se formaliser sous la forme d’ONG, les statuts, les règlements intérieurs, le Plan d’Actions ont été discutés et validés en AG constitutive des membres fondateurs.

  • En 2016, l’ONG a été reconnue et autorisée à exercer ses activités au Niger par l'arrêté N° 655/MISPD/ACRIDGAPJ/DLP du 11 novembre 2016 et enregistrée dans le journal officiel sous la quittance N° 245776 du 21 novembre 2016 sous la publication n° 23 du 1er novembre 2016.

  • En 2017, le groupe comptait à l’époque 75 bénévoles actifs hommes et femmes dont la majorité sont des jeunes. Les actions citoyennes initiées par Cercle.Dev deviennent sa vitrine, c’est le cas du mouvement « Diffa I care » qui est néé d’une petite opération de collecte (KAARA). Un mouvement de jeunes 100% citoyen suscité par Cercle.Dev avec comme principe premier le bénévolat. Plus de 2500 jeunes ont adhéré au mouvement. Plus de 35 000 donateurs individuels, 10 entreprises, 10 ONG nationales et internationales, 10 structures des jeunes et 2 compagnies de voyages ainsi que les collectivités locales. Les approches innovantes proposées par Cercle.Dev ont très vite suscité l’intérêt des partenaires locaux et internationaux, ce qui a occasionné l’acquisition des soutiens techniques et financiers de plusieurs projets axés sur les actions citoyennes, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes filles et garçons, le dialogue inclusif en faveur de la paix et la cohésion sociale, la promotion du leadership des femmes et des filles etc.

  • En 2018, les actions de Cercle.Dev dépassent les frontières du Niger avec l’extension au Burkina Faso par la mise en place d’une caravane de dialogue transfrontalier Burkina-Niger dans la perspective de renforcer les capacités de résilience des communes transfrontalières face à l’extrémisme violent qui frappe la sous région.

    Cercle.Dev évolue dans la perspective d’élargir ses interventions dans les autres pays de la sous-région. Nous sommes particulièrement aux côtés des populations en milieu rural, péri-urbain et urbain qui vivent dans des conditions de précarité de conditions de vie afin de susciter une dynamique local de développement.

  • En 2019, Cercle.Dev a reçu son agrément d’ONG reconnue pour exercer au Burkina Faso par arrêté N°2019- 0177/ATD/SG/DGLPAP/DOASOC du 18 janvier 2019. Une convention de partenariat a été signée entre le Conseil Régional du Sahel et Cercle.Dev dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Actions de Renforcement de La Résilience Communautaire face à la montée de l’extrémisme violent. Plusieurs actions sont en cours de mise en œuvre.

    Les actions de Cercle.Dev prennent de l’envergure avec 6 projets en cours de mise en œuvre et plusieurs dossiers en chantier au cours de 2019. Raison pour laquelle, l’équipe de Cercle.Dev a élaboré son plan stratégique pour les 5 prochaines années (2019-2024).

 

Pourquoi un focus sur les jeunes ?

Les jeunes filles et garçons constituent plus de 70% de la population de la plupart des pays de la sous-région (au sahel), ce qui représente un énorme potentiel de ressources humaines face à la dégradation du système éducatif et la rareté d’opportunités d’emploi dans un contexte de pression sécuritaire caractérisée par les opérations et le recrutement des groupes extrémistes violents. Il est plus qu’urgent de les encadrer, les accompagner et leur créer les conditions d’un lendemain meilleur afin de les protéger des tentations et qu’ils puissent participer au processus de développement de leur communauté dans la dignité et le respect de leurs droits.

Notre espoir :

Nous sommes convaincus que nos pays regorgent des ressources naturelles et des ressources humaines qui ont besoin d’être valorisées. Cercle.Dev se propose de donner l’espoir aux jeunes en les responsabilisant, en les encadrant et en les mettant au cœur de toutes les actions de développement et nous disons :

  • Oui, il est possible de vaincre la pauvreté au Niger!
  • Oui, il est possible de rehausser tous les indicateurs de développement!
  • Oui, il est possible que nos émergent!

Notre ambition :

« Créer les conditions d’un développement local novateur basé sur la responsabilisation des compétences et des ressources locales ». Il s’agit pour nous, de créer une dynamique forte d’un engagement citoyen.